Traducteurs sans frontière : traduire pour l’Humanité

Traducteurs sans Frontières (TSF) ou Translators without borders est une ONG, créée en 1993 par Lori Thicke et Ros Smith-Thomas.

Son but est de connecter des milliers de traducteurs dans le monde avec de nombreuses ONG, telles Médecins sans frontières, Action contre la Faim, Médecins du Monde, Oxfam US ou encore Handicap International, pour n’en citer que quelques unes.

Selon le site, cela ne représente qu’un infime pourcentage des besoins (1 %).

Bien entendu, la participation des traducteurs est bénévole et permet de traduire des documents, parfois dans l’urgence, pour des situations qui le sont tout autant (Darfour, Soudan, République centrafricaine).

Les sujets sont aussi multiples que les ONG, à savoir Médecins sans frontières pourra faire traduire aussi bien des fiches d’admission dans des camps de réfugiés improvisés que des rapports de résultats, Action contre la faim, des directives, une ONG proposant des fauteuils roulants, un mode d’emploi, etc.

À ce jour, 2 460 traducteurs sont inscrits (mais tous ne sont pas actifs), et plus de 19 120 540 mots ont été offerts.

Le principe : l’ONG poste sur l’interface en ligne de TSF son projet, en un seul ou en plusieurs fichiers (c’est souvent le cas), en indiquant son délai, la plupart du temps plus que raisonnable (sauf urgence).

Un e-mail est automatiquement envoyé aux traducteurs inscrits, en fonction de leurs combinaisons linguistiques. Libre à vous d’accepter ou non le projet, aucune justification n’est nécessaire. Vous pouvez ignorer la demande ou choisir de traduire un ou plusieurs fichiers et dans ce cas d’indiquer que vous vous chargez de tel ou tel fichier. Le système vous permet de télécharger ou d’uploader votre fichier final.

Il existe également un espace d’échange avec l’ONG pour répondre à toutes vos questions.

Je trouve qu’il s’agit d’un beau projet, d’une belle entraide et comme tout travail bénévole, la satisfaction du don de soi sans rien attendre en retour, mais tout en sachant que cela sera apprécié ou utile, d’une manière ou d’une autre.

Pour proposer son aide, le traducteur doit justifier d’une expérience de 4 ans de traduction professionnelle s’il n’a pas de diplôme de traduction ou de 2 ans d’expérience s’il a un diplôme en traduction.

Si vous êtes tenté(e), n’hésitez pas à vous inscrire sur leur site : http://translatorswithoutborders.org/Volunteers/Translator-app