Posts Tagged ‘animaux’

Les bébés animaux, un véritable casse-tête

En traduisant un texte, je ne me souvenais plus du nom d’un bébé animal. Je suis donc partie à la pêche aux informations et suis tombée sur un site Internet très bien fait, Dis pourquoi Papa, qui faisait un tableau récapitulatif des noms des animaux mâles, femelles et bébés. Quelle ne fût pas ma surprise de voir la diversité des noms, parfois même sans aucune racine commune avec le nom des parents. Voici le tableau ici, pour récapitulatif, en français :

Aigle + Aigle = Aiglon

Âne + Ânesse = Ânon, bourricot

Anguille + Anguille = Civelle

Autruche + Autruche = Autruchon

Baleine + Baleine = Baleineau

Bélier + Brebis = Agnelet, agnelle, agneau

Bombix + Bombix = Ver à soie

Bouc + Chèvre, bique = Chevreau, chevrette, cabri, biquet, biquette

Brochet + Brochet = Poignard, brocheton

Bufle + Buflonne, buflesse = Bufflon, buflette

Canard + Cane = Caneton, canette

Cerf + Biche = Faon (1 à 6 mois), daguet (1 à 2 ans), seconde tête (3 ans)

Chat  + Chatte = Chaton

Chien + Chienne = Chiot

Coq + Poule = Poussin

Eléphant + Eléphante = Eléphanteau

Etalon + Jument = Poulain, pouliche

Faisan + Faisane = Faisandeau

Faucon + Faucon = Fauconneau, émerillon

Girafe + Girafe = Girafeau

Grenouille + Grenouille = Tétard, grenouillette

Grue + Grue = Gruau, gruon

Héron + Héron = Héronneau

Hirondelle + Hirondelle =Hirondeau, arondelat

Jars + Oie = Oison

Lapin + Lapine = Lapereau

Levrier + Levrette = Levron, levronne

Lièvre + Hase = Levraut

Lion + Lionne = Lionceau

Loup + Louve = Louveteau

Maquereau + Maquerelle = Lisette

Moineau + Moinelle = Moinet

Mouche +  Mouche = Asticot

Mouton + Brebis = Agneau

Oiseau + Oiselle = Oiselet, oisillon

Ours + Ourse = Ourson

Paon + Paonne = Paonneau

Perdrix + Chanterelle = Perdreau, mouillard

Pigeon + Pigeonne = Pigeonneau

Rat + Rate = Raton

Renard + Renarde = Renardeau

Sanglier + Laie = Marcassin

Serpent + Serpent = Serpenteau

Singe + Guenon = Guenuche (bébé guenon)

Souris + Souris = Souriceau

Taureau + Vache = Veau, taurillon, génisse, broutard

Verrat + Truie, coche = Pourceau, porcelet, goret

Vipère + Vipère = Vipereau

Vous auriez eu tout bon ???

Les BTNI (bêtes volantes non-identifiées)

  • On aurait pu entendre une mouche voler : you could have heard a pin drop (on aurait pu entendre une épingle tomber)
  • Il est myope comme une taupe : He’s as blind as a bat (il est aveugle comme une chauve-souris)

Alors là, rien à dire, ces deux animaux ne voient pas grand chose, la taupe est quasi-aveugle et la chauve-souris communique par ultra-son.

  • Elle a une taille de guêpe : She has an hourglass figure (elle a une ligne de sablier). La version telle quelle existe aussi en anglais avec « She’s wasp-waisted »
  • Minute papillon : Hold your horses (tenez vos chevaux)
  • Avoir le trac : to have butterflies in the stomach (avoir des papillons dans l’estomac)
  • Il est malin comme un singe : There are no flies on him (Il n’y a pas de mouche sur lui)

La traduction, c’est mon dada

Après les oiseaux et les animaux de la basse-cour, place à nos amis à quatre pâtes et à sabots.

En anglais, les animaux ont un nom différent selon qu’ils sont dans les pâtures ou dans les assiettes. En effet, un mouton vivant sera désigné comme sheep alors qu’une fois abattu il devient mutton, de même que calf devient veal et qu’ox devient beef. Il s’agit en fait d’un héritage de Guillaume le Conquérant sur la Cour anglaise…

Les Ovidés

Il est agile comme un singe : He’s as nimble as a goat. (Il est agile comme un bouc)

Ce n’est pas étonnant de considérer le bouc comme un animal agile puisque les chamois font partie de la même famille que les boucs !

C’est un mouton de panurge : he swims with the tide (il nage avec le courant)

Elle lui faisait les yeux doux : She was making sheep’s eyes at him (elle lui faisait les yeux de brebis)

Ce n’est pas sans rappeler la version française, avoir des yeux de biche.

Ménager la chèvre et le chou : to run with the hare and hunt with the hounds (courrir avec le lièvre et chasser avec la meute).

Finir en deux coups de cuiller à pot : to finish in two shakes of a lamb’s tail (finir en deux battement de queue d’agneau).

La cuiller à pot est un terme qui apparaît juste avant la première guerre mondiale et désigne une grosse louche. On constate ici que les français se basent plus sur la quantité que peut contenir un ustensile alors que les anglais se focalisent sur la vitesse.

Les équidés

Il a une fièvre de cheval : he has a raging fever (il a une fièvre atroce)

J’ai une faim de loup : I could eat a horse (je pourrais manger un cheval)

Flûter dans le désert : flog a dead horse (cravacher un cheval mort)

Je le tiens de source sûre : I got it straight from the horse mouth (ça provient directement de la bouche du cheval)

Cette expression semble provenir soit des courses équestres, soit du fait que l’âge d’un cheval peut être déduit à partir de sa dentition. D’ailleurs, un vétérinaire, non sans humour a pris cette expression comme nom de site.

Il ne faut pas mettre la charrue devant les boeufs : You mustn’t put the cart before the horse (Il ne faut pas mettre la charrette avant le cheval)

Des animaux…et des noms d’oiseaux

Nos amis les bêtes ont eux aussi le droit à leurs expressions idiomatiques. Cependant, le point de vue n’est pas le même en anglais et en français. D’ailleurs, saviez-vous que lorsque le coq français chante, il prononce « co-co-ri-co », alors qu’un coq anglais chantera « cock-a-doodle-do » ?

La basse-cour

J’ai perdu mon temps : I went on a wild goose chase (je suis allée à la chasse à l’oie sauvage)

Lorsque l’on sait qu’à l’état sauvage, la plupart des oies sont migratrices, on se dit que le pauvre chasseur devra parfois parcourir bien des kilomètres pour rapporter son gibier.

Enfermer le loup dans la bergerie : to set the fox to mind the geese (mettre le renard pour s’occuper des oies)

On image le carnage ! Le renard est un des ennemis des animaux de la basse cour, car il profite généralement de la nuit, lorsque les poules sont endormies, pour attaquer ses proies.

J’étais comme un coq en pâte : I was as snug as a bug in a rug (j’étais comme une punaise blottie dans un tapis)

On va sortir entre filles : I’m going to a hen party (on va à une fête entre poules)

J’aime particulièrement celui-ci, qui rappelle un peu le « poulette » que certains messieurs, pas toujours très délicats, adressent aux dames :)

Je me couche avec les poules : I am an early bedder (je suis une couche tôt)

Quand les poules auront des dents : Pigs might flight (quand les cochons voleront)

Il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué : Don’t count your chickens before they are hatched (Ne comptez pas vos poulets avant qu’ils n’aient éclos)

Les oiseaux

Qui se ressemble s’assemble : Birds of a feather flock together (les oiseaux de même espèce s’assemblent)

Je suis une lève tôt : I am an early bird (je suis un oiseau du petit matin)

Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt : The early bird catches the worm (l’oiseau qui se lève tôt attrape le ver)

Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras : A bird in the hand is worth two in the bush (Un oiseau dans la main vaut deux oiseaux dans le buisson)

C’est mon petit doigt qui me l’a dit : it is a little birdie that told me (c’est un petit oiseau qui me l’a dit)

Faire d’une pierre deux coups : to kill two birds with one stone (tuer deux oiseaux avec une pierre)

Plus fort que Thierry la Fronde !

Chouette